Honnêtes personnes Jacques Bouttyer (il signe Boutier), maître tailleur d'habits et Catherine Racicot, sa femme (La Riche ), vendent à honnêtes personnes Philippes Racicot aussi tailleur d'habits, frère de lad. Catherine et à Marguerite Symonneau, sa femme, ce qui leur est issu, à cause de lad. Catherine, de la succession de Marguerite Ragot, ayeule desd. vendeurs (terres labourables, vignes, maisons, etc.) tant à Tours que sur les paroisses de Villeperdue et Thilouze , dont ils ne peuvent pas faire plus ample mention, sauf toutefois la moitié d'une maison sise rue de La Scellerie, (Saint-Saturnin, fief de Saint-Julien) chargée envers la veuve Martin de Troyes, de 11 l. 5 s.t. de rente ; vente faite pour la somme de 47 l.t. dont 40 l. 7 s. payés comptant : le reste 6 l. 13 s. dans un mois, + 5 s.t. en vin de marché.

Témoins : Sire Olivier Boisgaultier, marchand tanneur, Pierre Bourgault, Olivier Pinguet, clercs.
Avec les signatures de Jacques Boutier, Ph. Racicot, Olivier Pinguet

Du 4 octobre : prise de possession de la maison ci-dessus par Philippes Racicot, en présence de René Briffeteau, chapelier et Pasquier David, voisins.





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO468315.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)