Jean Gousse, marchand (Saint-Symphorien) tuteur des enfants qu'il a eus de feue Mathurine Decestres et encore se faisant fort de Marguerite Decestres, veuve d'Étienne Merays et Étienne Merays, demeurant à présent en la paroisse de Chançay s'accordent au sujet d'un procès (devant le siège présidial de Tours ) concernant une cave: à savoir que led. Decestres a renoncé au profit des autres à la jouissance de cette cave (partage fait devant feus Delaval et Targatz). Lad. cave est située en la paroisse de Reugny , au lieu appelé La Bourdillère, joignant celle du sieur de La Couste et celle de hoirs feu Pierre Dubin, (grand chemin de Reugny à Chançay) plus 10 sols tournois de rente aud. Gousse, aud. nom, en quoi son frère François Decestres lui est redevable pour sa maison de Reugny . D'où assoupissement de leurs différends.
Témoins: Étienne Marye (Vouvray ), Toussain Rousseau, procureur au siège présidial de Tours et François Gaultier, clerc en la maison dud. Rousseau. Signé des parties.





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO468396.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)