Accord entre Guillemyn Nynault et Marquise Barbier, sa femme, d’une part et Jean Barbier, conseiller en cour d’Église, par lequel Nynault, ayant déjà vendu au dit Barbier la métairie de La Bougièrie au bourg de Sorigny , tenant 53 arpents dont 3 et demi de prés, héritage de sa femme, à charge de payer une rente de 100 s. t. qu’il avait vendue au chapitre de Tours avec grâce de rachat expirant en mars prochain ; il obtient du dit Barbier paiement de 80 l.t. à charge d’obtenir prolongation de ladite grâce et d’amortir ladite rente ou lui rendre les 80 l. t. , à peine de 20 écus ' d’interestz '





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO469738.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)