Accord entre Simon Meauzé, Jacques Carré, Gervaise Gaudin, Étienne Regnart le jeune, Pierre Cailleau, Pierre Ruer, Pierre Boucher et Jean Daragon, tous hommes de bras et laboureurs (Notre-Dame de Vouvray ) et Martin Portays, notaire royal demeurant à Tours .
Led. Portays avait fait ajourner les dessusdits devant messieurs du siège présidial de Tours pour obtenir le paiement de 4 setiers, 6 boisseaux de froment, de chapons, comme arrérages d’une année de pareille rente, et pour avoir continuation d’icelle come détenteur et possesseur du lieu et métairie appelée La Grange, alias La Presle ou de portion d’icellui ; les Meauzé et consors ont reconnu être redevables de lad. rente, led. blé à la mesure du chapitre de Tours , ' deux deniers moings que litre, livrable en la maison et grenier dud. Portays. Et en outre, lesd. parties ont composé entre elles à 14 st. pour raison dud. ajournement, qu’ils ont payés comptant aud. Portays.
Témoins : O. Pinguet et Pierre Barbin.





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO471495.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)