[Analyse enrichie] Inventaire après décès de Jacques Bigot (1)
Jeudi 19 février 1587 : présentation des officiers commis à l’inventaire et au partage de la succession de Jacques Bigot, marchand de draps de soie à Tours : Michel Lebrun, procureur en Parlement et au siège présidial de Tours , et Jean Becquerel, notaire royal.

[p. 1, f. 1a] Le 19 février 1587, en la matinée dud. jour, par devant Michel Lebrun, procureur en Parlement et au siège présidial de Tours , et Jean Becquerel, notaire royal à Tours , ont comparu à la maison où est décédé honorable homme Jacques Bigot, seigneur de Bois-Jhésus, située en la paroisse de Saint-Pierre-du-Boile, place Foire-le-Roi, dame Jeanne Caillouet, veuve dud. défunt, en son nom et comme tutrice naturelle de Jacques-II Bigot, leur fils, honorables hommes Bonaventure Bigot, curateur dud. Jacques, quant au fait du présent inventaire et partage, dame Renée Bigot, femme et procuratrice quant aud. inventaire de Aulle Galland (procuration insérée à la fin des présentes) et Michel Maldant et Françoise Bigot, sa femme, héritiers dud. seigneur de Bois-Jhésus, chacun pour une tierce partie.
Lesquels nous ont dit que, par le jugement et appointement du juge ordinaire et prévôt de Tours , ' dont ilz ont faict paroir et qui sera aussi inseré a la fin desd. presentes ' il avait été ordonné que la partage serait fait des biens communs entre lesd. parties, le prévôt ayant commis les susd. Lebrun et Becquerel a ce faire ; ce qui leur a été accordé, après serment de mettre en avant ' toutes les choses meubles ou réputées telles, meubles, ustancilles, debtes, creances, lettres, tiltes '. Et, pour lad. appréciation, est comparu Charles Delalande, sergent royal, priseur vendeur, ' lequel nous a, pour le faict de lad. appretiation, presentez, pour apretier la marchandise, des personnes de sire Claude Legrant et André Morinet, marchans dud. Tours et, pour apretier les meubles et ustancilles des personnes de [les noms sont restés en blanc]. Desquels avons prins le serment en tel cas requis… et procedé aud. inventaire '.
[p. 2, f. 1b] ' Et, pour ce que les parties ont advisé de regarder le myeux(1) de pouvoir composer de leurs differendz qu’ilz ont pendant par devant Monsieur le Prevost de Tours , de leur consentement, avons remis l’assignation a sabmedy neuf actendant dix heures du matin.
[Dans la marge les lots ont été désignés par les lettres a, b ou a b]
——
Notes : (1) regarder le myeux de : ici avec le sens de ' faire en sorte que, pourvoir à ' (Huguet)
——
La suite de l’inventaire après décès de Jacques Bigot se trouve sous la date du samedi 21 février 1587 matinée







text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO473712.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)