[Analyse enrichie] Jean Roille, maçon, et Perrine, sa femme (Saint-Pierre-le-Puellier) d’une part, et Paul Testu, tuillier (même paroisse) d’autre part, passent entre eux les conventions suivantes : à savoir que led. Roille et sa femme vendent aud. Testu une maison sise à Tours , paroisse Saint-Pierre-le-Puellier, au fief du cellerier de Saint-Martin, joignant d’un long à la maison de Jean Bouet, d’autre long à une rue allant de la rue de La Poissonnerie aux murs de la ville, d’un bout à la maison de la veuve Robert Joyneau et d’autre bout à la rue de La Poissonnerie, chargée de 40 s.t. de rente (i.e. 30 s.t. envers les chanoines de Saint-Pierre-le-Puellier et de 9 sols envers de maguillier de Saint-Pierre-le-Puellier, payables aux termes de Noël et Saint-Jean-Baptiste par moitié, tant pour le prix de 100 s.t. que pour la somme de 4 livres t. de rente annuelle que led. preneur s’engage à verser chaque année auxd. vendeurs et bailleurs (Noël et Saint-Jean-Baptiste), moyennant quoi led. preneur sera tenu faire construire et réédifier à la place de lad. maison, dans un délai d’un an, une autre maison « bonne et competente a troys estaiges ».
Témoins : Jean Moreau et Jean Foucquet





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO476648.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)