Extraits du registre comptable de la ville de Tours des années 1477-1478 et 1478-1479, supervisé par Jean Follet, Phelipot Cordon et Etienne Anglement, grands marchands d'Angers et de Tours , faisant état des dépenses de voyage des gens de métiers, pour leur famille, chevaux et bagages envoyés à Arras depuis la Touraine pour repeupler la ville picarde récemment conquise et vidée de ses habitants, sur commandement de Louis XI.



[fol. 94] En la presence de nous Jehan Follet, Phelipot Cordon et Estienne Anglement, grans marchans d’Angers et de Tours , a presant demerans en ceste ville de Franchise [Arras ], esleuz et commis par noble homme Estienne Benard, dit Moreau, seigneur d’Escuillé, conseiller et maistre d’ostel du roy nostre seigneur, et maistre Guillaume de Seriray, aussi conseiller dudit seigneur, greffier de sa court de parlement et maire d’Angers , commissaires de par icelluy seigneur a recevoir les mesnaigers des villes envoyez en cestedite ville pour la popullacion d’icelle. A estre presans, veoir bailler legs, deniers et passer les quictances des sommes de deniers que recevront lesdits mesnaigers de la despence qu’ilz ont faicte depuis leur partement de la ville de Tours jusques au XVe jour d’aoust, et aussi d’un moys commancent ledit XVe jour dudit moys d’a[oust](1). Laquelle despence et moys leur a este paiee et baillee par Jehan Bertran et Jehan Debray, commis par ladite ville de Tours a amenez lesdits mesnaigers en cestedite ville. Desquelz mesnagers les nons et seurnons s’ensuyvent, et les sommes de deniers qui a ung chacun d’eulx particullierement ont esté paiees et baillees en noz presences.

Premierement

A Pierre Collet, sellier, pour XLI jour a compter depuis le Ve jour de juillet jusques au XVe d’aoust, a II s ., IX d., pour sa despence de bouche pour chacun jourCXII s., IX d.
Pour la despence de son cheval audit pris X s., XX joursLIIII s., VI d.
Pour la despence de sa femme par XIIII jours a XXII d. par jour vallentXXV s., VIII d.
A ladite femme qui est preste a escoucherXXXI s., I d.
Pour le moys de luy et de sa femmeL s.
SommeXV l., VIII s.
Plus audit Pierre que les mestiers luy ont donnéXL l.

Pierre Daulle, esguilletier, pour semblable despenceCXII s., IX d.
Pour son chevalLIIII s., VI d.
Pour la despence de sa femme et filleXXXVIII s., VI d.
Pour son moys, sa femme et filleVI l.
SommeXVI l., V s., VI d.
Plus a receu que son mestier luy a donnéL l.

Jehan de Sable, cordonnier, pour semblable despenceCXII s., IX d.
Pour son chevalLIIII s., VI d.
Pour son moysIIII l.
SommeXII l., VII s., III d.
Plus que les cordonniers ont bailléXXXIII l., VI s., VIII d.

[f° 94, v°] Jehan Goiget(2), chaussetier, pour semblable despense de luy et de son chevalVIII l., VII s., III d.
Pour son varletXX s.
Pour son moysIIII l.
SommeXIII l., VII s., III d.
Plus a receu que les gens de son mestier luy ont donnéL l.

Denis des Bournays, armusier, pour semblable despenceVIII l. VII s. III d.
Pour son varletXX s.
Pour son moysIIII l.
SommeXIII l. VII s. III d.
Plus a receu des armusiers de Tours IIIIxx l. IIII s. II d.

A Claude Duval, brigandinier, pour semblable despenceVIII l. VII s. III d.
Pour la despence de son filz et son moysXXXVI s. VIII d.
Pour son moys et son filzC s.
SommeXV l. III s. X d.
Plus a receu des brigandiniers de Tours XL l.

Pierre Myttart, boucher, pour semblable despenceVIII l., VII s., III d.
Pour la despence de sa femme qu’il a ameneeXXV s., VIII d.
Son varletXX s.
Pour son moysC s.
SommeXV l., XII s., XI d.
Plus a receu des bouchers de Tours XLIII l.

Martin Ridet(3), boucher, sa despence semblableVIII l., VII s., III d.
Son varletXX s.
Son moysXIIII l.
SommeXIII l., VII s., III d.
Plus a receu de la ville par les bouchersXLIII l.

Jehan Lebarbier(4), offevre, pour semblable despenceVIII l. VII s. III d.
Sa femme en despenceXXV s. VIII d.
Son varletXX s.
Son moys de luy et sa femmeC s.
SommeXV l. XII s. XI d.
Plus a receu des offevres de Tours IIIIxx XII l.

[f° 95] Pierre Raoul(5), barbier, pour semblable despenceVIII l., VII s., III d.
A sa femme en despenceXXV s., VIII d.
Pour la despence de ses trois enffansXL s.
Pour son moys, sa femme et III enffansVIII l.
Son varletXX s.
SommeXX l., XIX s., XI d.
Plus a receu des barbiers de Tours XXX l.

Jehan Pipiau(6), pelletier, pour semblable despenceVIII l., VII s. III d.
A sa femme pour sa despenceXXV s., VIII d.
Pour son varletXX s.
Pour son moysC s.
SommeXV l., XII s., XI d.
Plus a receu que les pelletiers ont bailléIIIIxx l.

Pierre Fortin, tondeur, pour sa despence de boucheCXII s. IX d.
Pour celle de sa femme pour XIII joursXXV s. VIII d.
Pour son moysC s.
SommeXI l. XVIII s. V d.
Plus a receu des gens de son mestierXX l.

Jehan Paen(7), boullanger, pour sa despense de boucheCXII s., IX d.
Pour celle de sa femmeXXV s., VIII d.
Pour son moysC s.
Pour celluy de son varletXX s.
SommeXII l., XVIII s., V d.
Plus a receu des gens de son mestierXXI l., XIIII s., II d.

Philemon Mynot(8), boulanger, pour sa despence de boucheCXII s., IX d.
Pour celle de sa femmeXXV s., VIII d.
Pour son moysIIII l.
SommeXI l., III d.
Plus a receu des boulangersXXI l., XIIII s., II d.

Jehan Delaborde, boulanger, sa despence de boucheCXII s., IX d.
Pour celle de sa femme pour XIIII joursXXV s., VIII d.
Pour la despence de cinq enffansLXIII s., VIII d.
Pour leur moys en ce comprins les cinq enffansX l.
Son varletXX s.
SommeXXI l., II s., I d.
Les boulangers ont baillé pour luy luyXXI l., XIIII s., II d.

[f° 95, v°] André Loys, tanneur, sa despence de boucheCXII s., IX d.
Pour celle de sa femmeXXV s., VIII d.
Pour son moysXXI CI s.
SommeXI l., XVIII s., V d.
Plus que les tondeurs tanneurs ont bailleL l.

Pierre Lefranc [ou Le Franc], texier, pour sa despenceCXII l. V d.
Sa femme pour XIIII joursXXV s. VIII d.
La despence des deux enffansXXV s. VIII d.
Leurs moys, femme et II enffansVII l.
SommeXV l. IIII s. I d. t.
Plus a receu de nous pour les texiersXVI l. X d.

Guillaume Girault, tonnelier, pour sa despenceCXII s., IX d.
Sa femme en despenceXXV s., VIII d.
Sa filleXII s., X d.
Le moys pour eulx troisVI l.
SommeXIII l., I s., III d.
Plus a recue que les tonneliers ont bailléXX l.

Huguet Aleaume, courroyeur, pour sa despenceCXII s., IX d.
Sa femme en despenceXXV s., VIII d.
Son varletXX s.
Son moys, luy et sa femmeC s.
SommeXII l., XVIII s., V d.
Plus a receu que les gens de son mestier ont bailléXXX l.

Robin Brunet(9), charion, sa despenceCXII s., IX d.
Son moysIIII l.
SommeIX l. XII s.
Plus que les mestiers luy ont donnéXX l.

Pierre de la Roche, coustellier, sa despenceCXII s., IX d.
Pour sa femmeXXV s., X d.
Pour la despence de trois enffansXXXVIII s., VI d.
Pour le moys, luy, sa femme et enffansVIII l.
SommeXVI l., XVI s., XI d.
Plus qu’il a receu de nousXX l.

[f° 96] Loys Ranon(10), esperonnier, pour sa despenceCXII s. IX d.
Son moysIIII l.
Son varletXX s.
SommeX l. XII s. IX d.
Plus que la ville luy a donne et les mestierXL l.

Huguet Vieillart(11), potier d’estain, sa despence de boucheCXII s. IX d.
La despence de son cheval par X joursXXVII s. XI d.
La despence de sa femmeXXV s. VIII d.
Le moys pour eulx deuxC s.
SommeXIII l. V s. XI d.
Le mestier luy a donné qu’il a receu contantXLV l.

Pierre Moreau, charpentier, sa despence a chevalVIII l,. VII s. III d.
Pour celle de son nepveuXII s., X d.
Pour le moys, luy et sondit nepveuC s.
SommeXIIII l., I d.
Plus a recue contant par nousXXV l.

Jehan Prevost(12), boucher, pour sa despence de bouche et de chevalVIII l., VII s., IX d.
Pour celle de sa femme depuis Tours LIIII s., VI d. IIII l., I s., X d.
Pour ses IIII enffansIIII l., I s., X d. VII VII l., VI s., III d.(a)
A son varletXX s.
Pour le moys de luy, sa femme et IIII enffansIX l.
SommeXXIX l., XV s., IX d.
Plus a receu des bouchers de Tours XLIII l., VI s., VIII d.

Jehan Papineau, menuisier, sa despence de boucheCXII s., IX d.
Plus pour XII jours pour son chevalXXXIII s.
Son moysIIII l.
Son varletXX s.
SommeXII l., V s., Ix d.
Plus receu des gens de leur mestierXXV l.

Michau Leverrier, sarrurier, sa despenceCXII s., IX d.
Sa femmeXXV s., VIII d.
Sa filleXII s., IX d.
Son moys, sa femme et filleVI l.
SommeXIII l., XI s., III d.
Plus a receu de nous pour les gens de son mestierXXV l.

[f° 96, v°] Jehan Olivier, mareschal, sa despence de luy et de son chevalVIII l., VII s., III d.
Sa femmeXXV s., VIII d.
Son moysC s.
Son serviteurXX s.
SommeXV l., XII s., XI d.
Plus que les mareschaulx ont bailléXL l.

Michau Perrin, rotisseur, sa despence de luy et de son chevalVIII l., VII s., III d.
Sa femme et sa fille en despence depuis Tours CXII s., IX d.
Son moysVI l.
SommeXX l.
Plus les gens de son mestier ont baillé et la villeXX l.

Jehan de Blennes [ou Deblennes], hostellier, sa despense de bouche et de chevalVIII l., VII s., III d.
A sa femme en despence pour XIIII joursXXV s., VIII d.
Sa fille en despenceXII s., X d.
Son varlet et chambrierXL s.
Le moysVI l.
SommeXVIII l., V s., IX d.
Plus que les hostelliers ont bailléXLVI l.

Collas de Periers(13), sellier, sa despence de boucheCXII s., IX d.
Sa femmeXXV s., VIII d.
Son nepveuXII s., VIII d.
Le moysVI l.
SommeXIII l., XI s., III d.
Plus que les selliers luy ont donnéXL l.

Jehan Doulcet, cordonnier, sa despence de boucheCXII s., IX d.
Sa femmeXXV s., VIII d.
Son serviteur pour son chevalXX s. XVIII s.
Le moysVI l. C s.
SommeXII l., XVI s., V d. t.
Plus que le mestier luy a donnéXXXIII l.

[f° 97] Bonnet Abardin(14), cordonnier, sa despenceCXII l., IX d.
Son moysIIII l.
SommeIX l., XII s., IX d.
Plus que le mestier luy a donnéXXXIII l.

Thomas Soichon(15), cousturier, sa despenceCXII s., IX d.
Sa femmeXXV s. VIII d.
Trois enffansXXXVIII s. VI d.
Son serviteur en despenceXII s. X d.
Le moys de luy, sa femme et III enffansVIII l.
Son varletXX s.
SommeXVIII l. IX s. IX d.
Plus que le mestier luy a donnéXXX l.

Pierre Cuissart, cousturier, sa despenceCXII s., IX d.
Sa femmeXXV s. VIII d.
Trois enffansXXXVIII s. VIII d.
Sa femme acoucherXXXII s. I d.
Le moysVIII l.
Son varletXX s.
SommeXIX l. X IX s.
Plus que la ville les gens de son mestier luy donnentXXX l.

Guillaume Jehan Robaro(16), brigandinier, sa despence en ceste villeCXII s. IX d.
Le moysIIII l.
SommeVI l. XVII s. IX d.
Plus que luy fault envoyerXL l.

[f° 97, v°] Jehan Leroy, patissier, sa despence luy et son chevalVIII l., VII s., III d.
Sa femme en despenceXXV s., VIII d.
Leurs moisVI l. C s.
Son varletXX s.
SommeXV l., XII s., XI d. XIII L. XII s. XI d.
Plus que les mestiers luy ont donnéXL l.

A Guillaume Buynart pour sa despence de luy et de son homme et de ses deux chevaulx, pour luy journees a V s., VI d. pour jour, homme et cheval vallentXIII l., XVII s. t.

Lesquelles parties montent ensemble la somme de cinq cens soixante seize livres, troys solz, troys deniers tournoys, en ce non comprins les dons faiz par les gens de mestiers. De laquelle somme de Vc LXXVI l., III s., III d. t. les dessus nommez et ung chacun d’eulx se sont tenuz pour contans et bien payez, et en ont quicté et quictent lesdits commissaires et tous autres a qui quictance en doit appartenir. En tesmoins de ce, nous avons cy mis noz seings manuelz le XVIIe jour d’aoust l’an mil CCCC soixante dix neuf.

[Signé] Cordon

Follet

Anglement


Et les parties que les gens de mestiers de la ville de Tours ont baillé et donné ausdits mesnaigiers se montent ensemble la somme de quatorze cens cinquante troys livres tournois. Pour ceXIIIIc LIII l. t.

[fol. 98] En la presence de nous, Estienne Anglement et Phelipot Cordon, les mesnaigers cy devant nommez et chacun d’eulx ont confessé avoir eu et receu desdits commissaires la somme de deux cens trente livres tournoys qui leur a este ordonnee pour leur entretenement du second moys qui commencera le XVe jour de septembre prouchain venant. De laquelle somme de IIc XXX l.t. et aussi des sommes qui leur ont este donnees par les gens de mestiers de ladite ville de Tours , ainsi que decleré est en ung roole de parchemin signé Travers et Pichot le Ve jour de juillet dernier passé, ung chacun d’iceulx mesnaigers s’est tenu pour contant et bien payé, et en a quicté et quictent lesdits commissaires et tous autres a qui quictance en peut et doit appartenir. Tesmoing noz seings manuelz cy mis le XXe jour de juillet l’an mil CCCC soixante dixneuf.
[Signé] ANGLEMENT, CORDON





Notes :

(a) Déchirure au niveau de la somme.

(1) La campagne des départs se concentre autour du mois d'août 1479 — (2) EE 3, 5 juillet 1479 : Gouget. — (3) EE 3, 5 juillet 1479 : Riguet. — (4) EE 3, 5 juillet 1479 : Barbier. — (5) EE 3, 5 juillet 1479 : Roul. — (6) EE 3, 5 juillet 1479 : Papiau. — (7) EE 3, 5 juillet 1479 : Pean. — (8) EE 3, 5 juillet 1479 : Mignot. — (9) EE 3, 5 juillet 1479 : Raoulin Brunet. — (10) EE 3, 5 juillet 1479 : Ranoin. — (11) EE 3, 5 juillet 1479 : Veillart, pintier d'étain. — (12) EE 3, 5 juillet 1479 : Proust. — (13) EE 3, 5 juillet 1479 : De Poiriers. — (14) EE 3, 5 juillet 1479 : Tabardin. — (15) EE 3, 5 juillet 1479 : Sochon. — (16) Guillaume Rabaro.



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO631712.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)