Reconnaissance de dette par Jehan Perche envers Michel Picheron, bourgeois de Châteaudun , comme héritier de sa mère Jaquete, pour vingt-et-un setiers un minot de blé et treize setiers d'avoine, pour des moissons dues de la métairie de Clerbois jusqu'à la saint Remi précédente, à payer à la volonté du créancier.



Ledit Jehan Perche confesse devoir a Michel Picheron, bourgeois de Chasteaudun , heritier en quarte partie de feue Jaquete, sa mere, jadis femme de feu Jehan Madeline, et paravant femme de feu Jehan Picheron, la quantité de vingt ung septiers ung minot de blé et p treize septiers mine d’avoine, +(a) pour son droit et porcion des arrerages des moesons de la mestairie de Clerbois qu’il tenoit de ladite Jaquete, a la quantité de XVIII septiers de grain de moeson, de tout le temps passé jusques a la saint Remy derniere passee. Et demeure nulle et de nulle valleur une obligacion en laquelle ledit debteur estoit obligé a ladite deffuncte et audit creancier, passee en court d’eglise, en tant que touche la porcion dudit creancier, sicome etc. A paier a voullenté etc. Obligeant etc, renoncant +(a) mesure de Chasteaudun et renduz audit lieu.





Notes :

(a) +, marque de ponctuation posée par le notaire.



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO635868.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)