Vente par Étienne Bernard, brodeur, et Jeanne Morderet sa femme, de Saint-Venant de Tours , à Jean Trahan, marchand de Tours d'une maison située rue Neuve en la paroisse de Saint-Saturnin de Tours .



Honnorable homme maitre Estienne Bernard brodeur et Jehanne Morderet sa femme, demourans en la parroisse Saint-Venant dudit Tours , ont congneu et confessé avoir vendu, ceddé, quicté, delaissé et transporté a honnorable homme Jehan Trahan marchant demourant audit Tours a ce present et achaptant pour luy Thienette sa femme leurs hoirs etc. ung corps de maison court et ses appertenances, sur la rue Neufve dudit Tours paroisse Saint-Saturnyn où fief de l’abbé de Sainct-Jullian dudit Tours joingnant d’ung long a la maison appertenant a honorable homme maitre Loys Deloheac, d’autre long a la maison que appertenoyt a René Megrier et de present appertenant a René Vigne, d’ung bout par le davant au pavé de ladite rue Neufve et par le derriere au jardrin de la maison de maitre André Langloys que souloit appertenir a feu Michel Legrand grenetier de Tours et Fiacre Trepeau sa femme tante de ladite Morderet venderesse par le deces et de la succession de laquelle trepeau ladite maison et appertenances cy dessus vendue est escheue ; Ladite maison chargee des charges cy apres C’est assavoir de cent solz tournois de rente a la generallité de Beaune d’une part et de douze livres tournois d’aultre rente a maitre Francoys Syreau ; la presente vendicion faicte pour le pris et somme de quatre cens trente livres tournois de laquelle somme ledit Tranam a payé comptant ausdits vendeurs presens ledir notaire et tesmoins la somme de troys cens soixante dix livres tournois en sept vingts dix huict escuz d’or soleil et reste en monnoye et six escuz pour le vin de marché aussi payez comptans Et le reste montant soixante livres tournois lesdits vendeurs ont confessé les avoir receuz dudit acquereur paravant ce jour ; ladite vendaison faicte a la charge que ledit acquereur sera tenu et promect souffrir demourer en ladite maison Katherine Voust veufve de feu Emau ? Bernard le temps de deux ans consecutivz ; laquelle [Voust] y demeure de present ; presens venerable personne maitre Marin Bidon prebtre, Francoys de Jauly, maitre ouvrier en draps de soyes et René Augibert, menuisier tesmoins a ce appellez. B Terreau, M Bidon pour present. -- [3r°] Lesdits jour et an ledit Jehan Traham acquereur subnommé s’est transporté en sa personne où corps de maison cy dessus conronté par luy acquis desdits Bernard et sa femme duquel corps court et appertenances d’icelle ledit Traham a promis et aprehandé la possession et saisure reelle et actuelle en chemynant par les chambres d’icelluy corps court et appertenances fermant et ouvrant les huys disant qu’il en prenoit possession dont il m’a requis ce present acte que luy ay octroyé pour luy servir et valloir en temps et lieu ce que de raison Et estoient a ce presens Beloist Dazac tonnallier et Valentin Gerberon, maitre tailleur d’habillemens voisins et demourans pres ladite maison tesmoins a ce appellez.
[Signé] B. Terreau.





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO638588.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)