Contrat de mariage entre Pierre de Sarde, fils de Jacquelyne Thiboust, veuve de Pierre de Sarde, conseiller du roi en son grand conseil et dame de Rozay et des Poitaulx, et Charlotte Brodeau, fille de Victor Brodeau, sieur de La Chastière et de Candé et de sa femme, demeurant en la paroisse Saint-Saturnin de Tours .



mariaige de Pierre de Sarde, filz de madamoiselle de Rozay et de damoiselle Charlotte Brodeau, fille de Monsieur de La Chassetierre et de Candé. Faict et rendu en forme a chacun desdits sieur de Candé et damoyselle de Rozay. Le premier jour de janvier l'an mil cinq cens soixante et dixneuf en la court du roy notre sire et de monseigneur a Tours endroict pardavant nous Robert Lefebvre, notaire juré en ladite court estably audit Tours furent presens en leurs personnes et deuement soubzmys au pouvoyr et jurisdiction de ladite court noble femme damoyselle Jacquelyne Thiboust, veuve de feu noble homme maitre Pierre de Sarde, vivant conseiller du roy en son grand conseil, dame de Rozay et des Poitaulx et noble homme Pierre de Sarde, filz unicque dudit deffunct et de ladite damoiselle sa veuve demourant a Bourges d'une part et noble homme Victor Brodeau, escuyer sieur de La Chassetiere et de Candé et damoiselle Marie Courtin son espouze de luy suffizement auctorisee par davant nous quant a ce que s'ensuyt et damoyselle Charlotte Brodeau, leur fille demourans audit Tours paroisse Saint-Saturnyn d'aultre part / Lesquelz ont confessé par davant nous avoyr par l'advis conseil et deliberation de plusieurs de leurs parens et amys respectivement cy apres nommez et pour ce assemblez faict et font entre eulx les traicté accords et promesses de mariage et aultres convensions promesses et obligations cy apres en la maniere et aux charges portions et condictions qui s'ensuyvent, c'est asscavoyr que lesdits sieur et demoyselle de La Chassetierre et de Candé par l'advis et conseil de nobles hommes maitre Nycolle Leclerc, sieur de Courselles, conseiller du roy et de mondit seigneur juge et lieutenant general au bailliage de Touraine et siege presidial de Tours , Jehan Le Royer, sieur de Pauchien, conseiller et secretaire d'estat et des fynances du roy de Naverre et damoiselle Marguerite Brodeau, son espouze, Pierre Thomas Le Coustellier, sieur du Puy, Pierre Bynet, recepveur des aides et tailles pour le roy en l'ellection du Mans et damoyselle Catherine Du Pré, sa femme, Foucques de La Salle, sieur de Bourchevreau et dame Marie Bynet, sa femme, Hierosme Bynet, sieur de [blanc], Paoul Bynet, sieur de La Bourde, damoyselle Marie Brodeau, veuve de feu noble homme maistre Gallyot Mandat en son vivant sieur de La Jouchiere et esleu pour le roy a Tours Jullien Odin, sieur des Grands Maisons et Marie Mandat, sa femme, Gatien Marbault, sieur de La Guymere et damoiselle Ysabeau Fallaizeau [1v°] sa femme, Jehan Du Tertre, sieur dudit lieu et damoiselle Catherine Mandat, sa femme, et René de La Fontayne, sieur de Pouzay tous parens et amys d'iceulx sieur et damoiselle de La Chassetiere et de Candé ont promys et promectent bailler et donner par loy de mariage ladite Charlotte Brodeau, leur fille, audit Pierre de Sarde / Lequel a l'auctorité et du voulloyr conseil et consentement de ladite damoiselle de Rozay sa mere et en presence et du vouloyr conseil et advis de noble homme Jacques Gassot, comissaire ordinaire des guerres conseiller et maître d'hostel de mondit seigneur, damoiselle Marie Thiboust, veuve de feu noble homme Estienne Bigart, vivant sieur de Fontaynes, conseiller du roy et secretaire de ses fynances, Michel Charles, sieur de Boynay et damoiselle Ysabeau Poictevyn, sa femme et damoyselle Anne Charles, femme de noble homme Pierre Le Doiz, tresorier des gardes du roy, tous parens et amys dudit de Sarde a promys et promect prendre en loyal mariage ladite damoiselle Charlotte Brodeau que de sa part a l'autorisé et voulloyr de sesdits pere et mere et par l'advis et conseil de sesdits parens et amys cy dessus nommez a promys prendre en ladite loy de mariaige ledit de Sarde a mary et espoux promectans lesdits futeurs espoux faire et sollempniser les espouzailles et benediction nuptialle de leurdit mariaige le plustost que bonnement faire se pourra et qu'il sera advisé et de [] entre leursdits pere et meres et autres leurs parens et amys en face de nostre mere sainte eglise si Dieu et icelle eglise se accordent et qu'il ne se trouve empeschement legityme ou contraire en faveur et conteplation duquel mariage et pour l'advancement et a..doissement d'icelluy lesdicts sieur et damoyselle de La Chassettiere et de Candé ont promys et promectent par ces presentes bailler donner et fournir contant ausdits futeurs espoux dedans le jour de leur benediction nuptialle en advancement des droictz successifz tant paternelz que maternelz de ladite damoiselle Charlotte Brodeau, leur fille la somme de deux mil six cens soixante et six escuz deux tiers d'escu a la charge et condition que lesdits futeur expoux et damoyselle de Rozay sa mere seront tenuz et ont promys et promectent sollidairement qu'il sera mys et employé par ledit futeur espoux d'icelledite somme la somme de seize cens soixante six escuz deux tiers d'escu en achapt et acquest d'heritaige rente ou aultre revenu immeuble qui sera et demourra a perpetuité tenu censé et [2r°] repputté le propre de ladite Charlotte Brodeau future espouze et de ses heritiers et hoirs de sa ligne et quant au surplus desdits deux mil six cens soixante six escuz deux tiers montant mil escuz d'or soleil sera et demourera de nature de meuble et en la comunaulté desdits futeurs espoux en laquelle ilz seront et entront dès le jour de leursdites benediction nuptialle et oultre ont promys et promectent lesdits sieur et damoiselle de La Chassetiere et de Candé de vestir et habiller ladite damoyselle Charlotte Brodeau, leur fille future espouze dudit de Sarde bien et deuement et de bons et honnestes habillemens selon son estat et qualité et de faire les fraiz de la feste des nopces et espouzailles desdits futeurs espoux et au regard de ladicte damoyselle de Rozay mere dudit de Sarde futeur espoux a promys et promect bailler donner et delaisser et dès a present baille, donne et delaisse en faveur dudict futeur mariaige que aultrement n'eust esté faict audit futeur espoux son filz ce acceptant pour luy ses heritiers et hoirs de sa ligne et pour leur estre et demourer de nature de propre le fief de La Gaucherye deppendant dudit lieu et seigneurye de Rozay et ainsi que icelluy fief se poursuyt et comporte que ladite damoiselle de Rozay promect faire valloyr la somme de seize cens soixante six escuz deux tiers et ce par droict de precipit et advantaige de sondit filz et sans prejudice ne dyminuttion de son droict d'aisnesse et lequel fief et apartenance de La Gaulcherye au cas que ladite somme de XVIc LXVI é II tiers qui demoure le propre de ladite future ne soyt par ledit futeur espoux employé en acquest d'heritaiges pour demourer le propre de sadite [2v°] future espouze comme dict est sera et demourra est demoure dès a present comme pour lors et a esté delaissé par ledict de Sarde son futeur espoux et ladite damoiselle de Rozay sa mere a icelle future espouze presente et acceptant pour sa seurette et hipothecue special de sesdits deniers dotaulx et pour en joyr par elle ses hoirs et ayans cause a deffy dudit employ jusques au rachapt que les heritiers dudit futeur espoux pourront faire d'icelluy fief et apartenance en bailler et fournissant a icelle future espouze sesdits hoirs ou ayans cause ung an apres ledit deces advenu ladite somme de XVIc LXVI é II tz. Et audit cas que ledit de Sarde predecedde ladite Brodeau sa future espouze soyt qu'il y ayt enffens de leur mariaige ou non aura icelle future espouze et luy a esté accordé et promys par lesdits damoyselle de Rozay et sondit filz et chacun d'eulx seul et pour le tout la somme de cent escuz d'or soleil de douaire et rente y via.. que lesdits damoiselle de Rozay et sondit filz ont assigné et assignent specaillement sur lesdits lieu et apartenances de Rozay et des Portaulx et generallement sur tous et chacuns leurs autres biens presens et advenir et sur chacune part et portion d'iceulx pour le tout sans que le generallité ne la speciallité puissent prejudicier l'ung a l'aultre pour d'icelle rente via... et douaire joyr par ladite Brodeau et icelle percepvoyr par chacun an durant sadite vye naturelle et dont elle sera et demoura saisye des lors que douraire aura lieu sans qu'elle soyt tenue la poursuyvre et demander en justice ne que icelle douaire puisse estre reduict moderé ne restourne a moindre somme que desdits ce quelque coustume que se puisse trouver a ce contraire a laquelle pour ce regard lesdites partyes ont desrogé et desrogent et aussi que ainsi a esté par expres dict et accordé entre lesdites partyes et touteffoys pourra icelle douaire estre adverty par les heritiers dudit de Sarde en bailler et payant par eulx a ladite Brodeau la somme de mil escuz a v quant bon leur semblera pourveu que ce soyt a ung seul et entier payement et sans que la future espouze ne ses hoirs soyent tenuz de restituer lesdits mil escuz aux heritiers dudit de Sarde par ce qu'insi a aussi esté accordé [3r°] entre autres ledit mariaige lequel n'eust autrement esté accordé ne accomply si comme disoyent lesdites partyes. Aussi a esté dict et accordé entre lesdits futeurs espoux par l'advis que dessus que où ladite future espouze survivra ledit de Sarday Sarde son futeur espouz et qu'il y ayt enffens procedez de leurdit mariaige ou non qu'elle pourra dedans quarente jours apres le deces dudit de Sarde renoncer a la communaulté de biens d'entre sondit mary et elle si bon luy semble ou se tenir a ladite comunaulté et audit cas de renonciation aura et prendra ladite Brodeau ladicte somme de deux mil six cens soixante six escuz deux tiers comprins l'acquest que pourra avoir esté faict desdits XVIc LXVI é II tiers ensemble tout ce que ladite Brodeau future espouze aura eu et apporté en ladite co[munau]lté avec tout ce qu luy sera escheu et advenu soyt par donnasion succession ou aultrement selon les inventaires et apartenances qui seront faictz esdits dons et successions a chacune occasion et advenemens d'iceulx / Et oultre aura et prendra ladite future espouze soyt qu'elle renonce a ladite comunaulté ou qu'elle se tienne et la accepte ses robes bargues [=bagues] et joyaulx et joyra de sondit douaire comme dict est cy dessus et ne sera tenue ladite Brodeau audit cas de renonciation d'aucunes debtes personnelles ou rentes hipothecaires ores qu'elle s'y feust obligee avec ledit de Sarde son mary ou autrement et desquelles debtes hipothecquaires et rentes ladite damoiselle de Rozay pour elle ses hoirs et ayans cause sera tenue et a promys et promect acquicter et indempniser ladite Brodeau ses hoirs et ayans cause [2v°] envers et contre tous pareillement a esté dict et accordé comme dessus entre lesdits futeurs espoux que où ladite Brodeau predecedera ledit de Sarde son futeur espoux sans enffens procedez de leur mariaige que les heritiers d'icelle Brodeau reprandront et retireront tout ce qu'elle aura eu et porté audit mariaige et comunaulté de sondit futeur espoux et d'elle sauf les bargues [=bagues] joyaulx robbes hardes et habillemens de ladite future espouze que demouront audit de Sarde futeur espoux sans que les heritiers d'icelle future espouze y puissent pretendre droict de comunaulté ne cont...tion d'icelle avec ledit futeur espoux quy en ce faisant sera et demoura tenu d'acquicter les heritiers de ladite future espouze de tout ce que l'on leur pourroyt demander a cause de la succession d'icelle future espouze # # Et audit cas où predecede de ladite Charlotte Brodeau aura et a esté accordé audit de Sarde son futeur expoux ses hoirs et ayans cause ... et de luy d'un an apres ledit deces advenu de faire la restitution aux heritiers de ladite Brodeau de la somme de II M X VI C LXVI é II tiers et aultres choses que icelle Brodeau aura eues et portees en la comunaulté dudit de Sarde et elle et que luy seront escheues et advenues par succession ou donnation comme dict est cy dess. [Signé] Brodeau] Semblablement a esté dict et expressement accordé entre lesdits futeurs espoux par l'advis et conseil que dessus que s'il advient que pendant ledit mariaige ledit futeur espoux vende ou allienne aucune choses des immeubles et propres de ladite Brodeau sa future espouze ou soyt remboursé de quelques princpaulx de rentes constituees ou de rachaptz d'heritaiges acquis a grace et que pourront escheoyr a ladite future espouze par succession donnation ou aultrement / Ledit de Sarde futeur espoux sera tenu et a promys dès a present comme pour lors remployer lesdits deniers en achapt d'aultres rentes ou heritaiges pour estre et demourer le propre d'icelle Brodeau et de pareille nature ses hoirs et ayans cause et de mesme nature que lesdites choses alliennees rachaptees ou admortyes et a faulte d'avoir fait par ledit de Sarde [3r°] futeur espoux ledit remploy lors de son deces en seront et demouront ses heritiers tenuz ou de rendre et fournir lesdits deniers a ladite Brodeau sa future espouze ou a ses hoirs et ayans cause car ainsi a esté dict et accordé en contractant et accordant ledit mariaige et quant a tout ce que dessus etc. se sont lesdites partyes respectivement obigees et obligent avec leurs hoirs et biens etc. et mesmes lesdites desmoyselle de Ronzay et ledit de Sarde futeur espoux eulx et chacun d'eulx seul et pour le tout sans division de partye a l'ententement et acomplissement de leurs proesses et obligations sollidaires cy dessus et lesdits sieur de La Chassettiere et de Candé et sa femme aussi eulx et chacun d'eulx seul et pour le tout sans division de partye au fournissement de ladite somme de II M VI C LXVI é II tiers et a l'entretennement de leurs autres promesses et obligations cy dessus. Renonczans lesdits sieur et damoyselle de La Chassettiere et de Candé d'une part et lesdites damoyselle de Rozay et de Sarde sondit filz d'autre part aux benefices de division d'ordre et de discension et encores lesdites femmes aux benefices de Velleian divi Adrian et aultres droicts et privilleges faictz et introduictz en faveur des femmes et encores ladite Courtin auctorizée par ce que dessus dudit Brodeau, sieur de La Chassetiere son mary a l'autenticque si qua mullier sqy voullent? que femmes ne se puissent obliger respondre ne interceder pour aultruy mesmes celles qui sont maryees pour leur mariz sans avoyr par expres renoncé ausdits benefices dont les avons deuement advertyes et generallement etc. promectans par foy etc. dont etc. faict et passé audit Tours en la maison desdits sieur et damoiselle de Candé ès presences de venerable et discrect maitre Martin Arnault, curé dudit Saint-Saturnyn et Pierre Siblet, Mathieu Bruneau, serviteur dudit sieur de Bazunay? tesm.s La Chassetiere et aultres tesmoings.
[Signé] Sarde, Brodeau, Marie Courtin, Thiboust, Charlotte Brodeau, J. Gassot, N. Leclerc, Le Royer, M. Thiboust, Charles, F. De La Salle, L. Binet, Lecoustelier, J. Odin, Dutertre, Marbault, Binet, Binet, Mathieu Bruneau, M. Arnault, Lefebvre.
Et le premier jour de mars oudit an mil cinq cens soixante et dixneuf pardevant et en la personne de nous Lefebvre notaire royal susdits et des tesmoings cy apres nommez lesdits sieur et damoiselle de La Chassetiere et de Candé pere et mere de ladite Charlotte Brodeau leur fille ont baillé, payé, nombré et fourny manuellement contant audit noble homme Pierre de Sarde futeur espoux de ladite Charlotte Brodeau a ce present et acceptant en presence et du consentement de ladite damoiselle Catherine Jacqueline Thiboust, dame de Rozay et de Portaulx, sa mere aussi a ce presente ladite somme de deux mil six cens soixante six escuz deux tiers d'escu d'or soleil et quatre cens escuz pistolletz d'espaigne le tout en poys et a raison de l'or dont ayant reçu a icelluy de Sarde futeur espoux promesse par lesdits Brodeau et sa sieur et damoiselle de La Chassetiere et de Candé en faveur du mariaige de luy et de ladite Charlotte Brodeau leur fille que au plaisir a Dieu sera faict et consomé le jour de demain prochain et en advancement des droictz successifz et naturelz de ladite Charlotte Brodeau leur fille et aux charges et condictions portees par le contract dudit mariaige cy dessus dont et de laquelle somme de II M VI C LXVI é et deux tiers d'escu soleil ledit de Sarde futeur espoux s'est tenu contant et bien payé et en a quicté et quicte lesdit sieur et damoiselle de La Chassettiere et tous autres et icelledite somme a prinse et receue aux charges et condictions portees par sondit contract de mariaige cy dessus dont etc. faict en la maison desdits sieur et damoiselle de La Chassetiere et de Candé ès presnces de Jacques Gassot, sieur de Deffens et comissaire ordinaire des guerres, conseiller et maistre d'hostel de monseigneur et de Michel Filleul, notaire et secretaire du roy tesmoins a ce requis et appellez.
[Signé] Thiboust, Sarde, Gassot, Filleul, Lefebvre.





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO638631.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)