Jacques Rondeau, marchand fripier, porte à la connaissance de Marguerite Scavin, femme de Bertrand Brodeau, pelletier de la reine de Navarre , le décès de sa soeur, Perrine Scavryn, habitante d'Angers , dont Marguerite Scavin entend prendre la succession.



Le vingt deuxiesme jour de septembre l'an mil Vc soixante et onze, en la presence de moy, Pierre Digoys, notaire royal a Tours soubzsigné, et des tesmoings cy apres nommez, Jacques Rondeau, tailleur de marchant frippier demourant a au en la parroisse Saint Pierre d'Angers , rue du Petis Prebtre, s'est transporté par devers et a la personne de honneste femme Marguerite Scavin, femme de Bertrand Brodeau, pelletyer de la royne de Navarre /(a) a laquelle parlant ledit Rondeau a dict qu'il s'estoit expres trans que puys huict jours desja /(b) Perrine Scavryn /(c) sa seur de ladite Marguerite estoit deceddee en ladite v en la parroisse Saint Nicollas dudit Angers /(d) et dec Et qu'il s'estoit expres transporté en cestedite de ladite ville d'Angers en cestedite ville pour scavoir si elle voulloyt prendre, recuyllir et aprehender la succession de ladite deffuncte Perrine, sa seur /(e) De laquelle Laquelle Marguerite Scavrin a faict response que si avist est que ladite Perrine, sa seur, soit decedee, qu'elle vients et endend soy porter heritiere d'elle, per et prendre, et apprehender et recuillir sa succession, et que sondit ledit Brodeau, son mary, n'est a present en cestedite ville, ains a la court, et qu'elle l'advertira dudit deces /(f) Pour donn Affin d'aller audit lieu d'Angers pour donner ordre a recuyllir ladite succession, et ce par devant a pryt et requis et supplyt ledit Rondeau son douuer garde des biens, delaissez par le deces de ladite deffunte, sa seur, et que ledit Rondeau a promys faire au myeulx quy luy sera possible en acter dont et de ce que dessus ausdit Rondeau et Marguerite Scavryn ce requierans cy octroye ce present acte pour leur servir et valloir en temps et lieu ce que de raison faict audit Tours , es presences de Jehan Boutart marchant demourant a Monnaye /(g) et Jouachim Marchant, clerc dudit Tours , tesmoings. Et a ladite Marguerite ensemble ledit Rondeau et Boutart declares ne scavoir signer.
[Signé] Marchant pour present, Digoys.





Notes :

a. Signe inscrit par le scribe. — b. Signe inscrit par le scribe. — c. Signe inscrit par le scribe. — d. Signe inscrit par le scribe. — e. Signe inscrit par le scribe. — f. Signe inscrit par le scribe. — g. Signe inscrit par le scribe.



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO639004.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)