Quittance autographe de Guillaume Cochon attestant de la réception des mains du receveur communal Jean Boissimon du payement de la somme de 38 s.t. pour sa rémunération, et celle de Jean Gallays, pour 18 journées de garde de la porte des Cordeliers durant l’épidémie de peste.

[Analyse enrichie]
Quittance de Guillaume Cochon, qui la rédige de sa propre main pour lui et pour son compagnon, à Jean Boissimon, la somme de 38 s.t., « […] dont je me tiens pour contant […]. Tesmoing mon sain manuel sy mys le XIXe jour de may 1518 ».
Signé : G. Cochon





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO639468.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)