Vente d'une rente par Charles Fallaizeau, sieur du Plessis, docteur en médecine, et Jehan Pavillon, sieur des Touches, secrétaire du comte du Lude (Tours , Saint-Saturnin) à Mathurin Marchant, marchand maître ouvrier en draps d'or, d'argent et de soie.



Le vendredy douzeiesme jour d’octobre l’an mil Vc quatre vingts et deux, en la court du roy notre sire et de monseigneur a Tours , par devant nous Jehan Foucher, notaire royal audit Tours , furent presens en leurs personnes establis et deuement soubzmis etc. nobles hommes messires Charles Fallaizeau, doct sieur du Plessis, docteur en medecyne, et Jehan Pavillon, sieur des Touches, secretaire de monsieur le conte du Lude , demourans en ceste ville de Tours , parroisse Saint-Saturnyn, lesquelz et chacun d’eulx luy seul et pour le tout sans division de partye requierans au beneffice de division d’ordre et de discention ont confessé avoir ce jourd’huy vendu et par ces presentes vendent, ceddent, quitent, delaissent et transportent promis et prometent garentir, delivrer et defendre de tous troubles ypothecques et autres empeschemens quelzconques a parpetuité a honnorable homme sieur Mathurin Marchant / marchant maitre ouvrier en draps d’or, d’argent et de soye demeurant audit Tours , parroisse Sainct-Clemant, present stipullant et acceptant agré pour luy ses honnete femme Jehanne Jouye, sa femme, et pour leurs hoirs et ayans cause la somme de cent escus soll. du pris de soixante solz piece de rente anuelle et parpetuelle que lesdits vendeurs solidairement luy ont du jourd’huy presentement et de nouvel par ces presentes constituee assise et assignee sur tous et chacuns leurs biens meubles et immeubles presens et advenir et sur chacun part et portion d’iceulx sans que la generallité puisse nuire ou prejudicier a la speciallité ne au contraire et speciallemant savoir ledit Fallaizeau sur sa maison deux corps de maison, jardrin, court et apartenances esquelz il fait a present sa demeure joignant d’une part aux maisons et jardrins de l’abaye Saint-Jullien de Tours , d’autre a la maison d’un nommé Chotart, d’autre part, a la maison de Charles Lasneau et d’autre part, par le devant aux pavez de la Grand-Rue ou fief et s[…]e dudit Saint-Jullien et chargez envers lesdits sieurs de fief de cinquante solz tournois de rente fonciere a la recepte de ladite s[…]e pour tous debvoirs monnant du propre dudit de son propre comme il a dit [1v°] et ledit sieur Pavillon sur sondit lieu et mestairie des Touches ses apartenances et dependances tant en maisons, grange, tertz a bestes, terres labourables et non labourables, prez, bois, taillis, que autres choses et tout ainsi qu’il en joyst de present sans aucune chose en excepter reserver ne retenir situé et assis en la parroisse de Savonniers ou fief de la carte chargé de six dest. de debvoir envers la recepte de ladite seigueure pour tous debvoirs quite des arrerages jusques a huy qu’il a pareillement dit estre monnant de son propre a avoir etc. la vendition faite pour et moyennant le pris et somme de douze cens escus soll. payee et nombree manuellement contant en court en notre presens et tesmoins par ledit acquereur ausdits vendeurs en huict cens escus soll. et quatre cens carmes qua escus en quars d’escu dont ilz et chacun d’eulx se sont tenuz pour contans et en ont quité et quite ledit acquereur etc. et laquelledite rente de cent escus soll. lesdits vendeurs et chacun d’eulx solidairemant comme dessus ont promis et prometent de bonne foy bailler payer et doresnavant continuer fournir et faire valloir par chacun an audit acquereur et sadite femme a leursdits hoirs et ayans cause aux douzemes jours des moys d’avril et octobre par moitié premier terme de payement commancant le douzeme jour d’avril prochains venans et a continuer de la en avant pour de terme en terme ainsi qu’ilz escheront rend. a chacun d’iceulx termes en la maison dudit acquereur audit Tours et tous coustz etc. o condition toutesfoys de rachapt et remeré tel que toutesfoys et quantes que dedans d’huy en neuf ans prochains venans lesdits vendeurs ou l’un d’eulx leurs hoirs etc. rendront bailleront et payeront contant audit acquereur a sadite femme leursdits hoirs etc. ladite somme de douze cens escus soll. avec les arrerages de ladite rente et tous loyaulx coustz frais et mises pour ce faictz le tout a ung seul et entier payement l’advertissant prealablement trois moys auparavant que ce faire quoy faisant [2r°] et acomplissant sera et demourera ledit present contrat nul resolut et comme non advenu ladite rente estainte et admortie et lesdits heritages deschargez d’icelle et quant a tout etc. obligeant lesdites parties l’une a l’autre eulx leurs hoirs et biens etc. mesmes lesdits vendeurs eulx et chacun d’eulx luy seul et pour le tout sans division de partye comme dessus et o lesdits requierans de division d’ordre et de discention fid. etc. fait audit Tours au logis du sieur controlleur Rousseau, paroisse de L’Escrignol, heure de trois heures apres midi es presences de nobles hommes Adam de Longuemort, varlet sieur de La Gaugerye, varlet de chambre du roy de Naverre demeurant audit Tours , paroisse Saint-Saturnyn, et maitre Gilbert Rousseau, sieur de Juscot, controlleur en la maison dudit sieur roy de Naverre , tesmoins et avons declaré aux parties le present contrat estre subjet au controlle des tiltres de ce ressort dedans deux moys suyvant ledit tebell. et seel.
[Signé :] C. Falaiseau, seigneur des Touches, secrétaire du conte du Lude , Marchant, Rousseau, De Longuemort pour present, Faucher.

Aujourd’huy dixiesme jour de mars mil six cens troys, par devant en la presence de nous Martin Gentilz, notaire royal a Tours , soubzsigné et tesmoins soubzscript venerable et discrette personne maitre Alexandre Aublanc, chanoine et prevost denthony en l’eglise monseigneur [2v°] Sainct-Martin de Tours et demourant au cloistre d’icelle eglise a receu comptant a veue dudit notaire et tel de noble homme Jehan Pavillon, sieur des Touches, commissaire ordinaire des gueres demeurant audit Tours , paroisse Saint-Venant a ce present que luy a payé la somme de troys mil six cens livres tournois au lieu de douze cens escuz sol pour l’extanction et admortissement de la somme de troys cens livres tournois que ledi sieur des Tousches Pavillon, noble homme maitre Charles Falaiseau, sieur du Plessis, docteur en medecine sa cauby auroit constitué a honorable homme Mathurin Marchant, sieur de La Barbotiere et Jehanne Jouye, sa femme, par contract passé par devant maitre Jehan Foucher, notaire en ceste mesme cour, le vendredy douzeme jour d’octobre mil cinq cens quatre vingts douze deux duquel Marchant ledit sieur Aublanc autre les droictz ceddez par transport passé par devant nous le dixiesme jour d’aoust mil six cens deux dernier passé c[…] aussy luy a payé la somme de huict vingts quinze livres tournois pour sept moys escheuz jusques a huy en reste des arreages de ladite rante ledite somme de troys mil six cens livres et huict vingts quinze livres pard. asscavoir les troys mil six cens livres en pieces de seze solz et de huict solz lesdits huict vingts quinze livres en pieces de quinze solz six deniers et de dix solz huict deniers tournois dont et de tout ledit sieur Aublanc se dt. tenu et tient pour comptant et bien payé et en a quité et quite par devant sieur de La Tousche ensemble […]. [Signé :] Foucher





text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO639667.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)