Extrait des registres des comptes des deniers communs de la municipalité de Tours , tenus par le receveur Jehan Caloet, pour l’année comptable 1496-1497, pendant la mairie de Jehan Sainctier l’Aîné, énumérant les dépenses municipales faites pour la confection des robes offertes traditionnellement par la ville, à Noël, aux clercs et trompette de la ville, comprenant l’achat des tissus auprès du marchand Guillaume Mesnaigier, la couture des robes par Martin Jouye, la fourniture par Jehan Gallant le Jeune de l’orfèvrerie servant à Nycolas Phelipes pour broder les armoiries municipales sur une des manches de chaque vêtement.



[fol. 217, « Despence commue »] A Guillaume Mesnaigier, Jehan Gallant le Jeune, orfevre, Nycolas Phelipes, brodeur, et a Martin Jouye, cousturier, [fol. 217v] la somme de quatre vingts dix neuf livres, quatorze solz, neuf deniers tournoys qui deue leur estoit pour les parties cy apres declairees. C’est assavoir, audit Mesnaigier pour unze aulnes, troys quars fine migraine par lui baillee et delivree au commancement de ceste presente annee pour faire les quatre robes des quatre clercs de ladite ville a la feste de Noel ainsi qu’ilz ont de coustume(1), qui, au pris de deux escuz et demy l’aulne, vallent la somme de LI l., VIII s., I d. t. Pour ce
LI l., VIII s., I d. t.

Item, a luy pour douze aulnes drap jaulne pour employer a doubler lesdites quatre robbes qui, a XXIII s., IIII d. l’aulne, vallent
XIIII l. t. ob. t. d. (a)

Item, a luy pour deux aulnes et demye rouge par luy baillées pour faire la robe a Jehan Delagrange, trompete, qui, au pris de XXXII s., VI d. t. l’aulne, vallent
IIII l. t., I s., III d. (b)
Item, audit Mesnaigier pour troys aulnes, deux tiers frizé jaulne pour doubler la robe de ladite trompete qui, a X s. l’aulne, vallent
XXXVI s., VIII d. t.

Item, audit Martin Jouye, cousturier, pour la facon des robbes desdits quatre clercs de ladite ville, a VII s., VI d. la piece, vallent XXX s. t., et pour celle de la trompete V s. t. Pour ce
XXXV s. t.

[fol. 218] Item, audit Jehan Gallant le Jeune pour avoir fourny a ses despens et mis en euvre d’orfavrie quatre onces, troys quars d’argent doré pour convertir et employer es quatre manches desdites robbes desdits quatre clercs qui, au pris de XL s. t. chescune once, vallent
VIII l., XV s. t.

Item, audit Nycoles Phelipes, brodeur, pour avoir brodé bien et honnestement lesdites quatre manches desdites robes aux armes du roy, la couronne d’or, tiré les quatre angelotz, les armes de ladite ville, et avoir fourny d’or, tiré de soye, fil d’argent et autres choses a ce neccessaires a ses despens. Et aussi pour avoir brodé la manche de la robe de ladite trompete aux armes de ladite ville. Pour ce
XVIII l. t.

Lesquelles parties cy dessus declairees et pour les causes dessusdites font et montent ensemble ladite somme de IIIIxx XIX l., XIIII s., IX d. t. que ledit receveur a payee aux dessusdits Mesnaigier, Gallant, Phelipes et Jouye par mandement desdits maire, esleuz et commis [et deliberacion de ladite ville faite en l’assemblee le IXe jour de novembre IIIIxx VI] (c). Sur ce donné le XVIIIme jour d’aoust l’an de cedit compte. Cy rendu avecques la quictance des dessus nommez. Pour ce cy IIIIxx XIX l., X IIII VII s., IX d. t.>ob. t. (d)





Notes :

(a) Rajout ultérieur. — (b) Rajout ultérieur. — (c) La phrase a été modifiée ultérieurement par l’insertion d’un complément entre les lignes 16 et 17 du fol. 218. — (d) Dans la marge du fol. 218 : Par mandement et quictance desdits Mesnaigier, Gallant, Phelipes et Joye est apparu de la deliberacion faicte en l’assemblee de la ville contenu ou texte par laquelle a esté dit que la despence faicte touchant les draps et brodeure pour les robbes des clercs et trompecte seroit alloee pour ceste foiz seullement sans le tirer a consequence pour l’onneur de monseigneur le maire general pour les services par luy faiz a la ville. Transseat.

(1) En plus des chapeaux blancs fournit par Jehan Piogier (cf. Archives municipales, CC registre 50, fol. 216, l. 11), Jehanne Berthelot fait réaliser quatre bonnets par Pierre Alix, quatre paires de chausses auprès de Jacquet Serre et Jehan Bordier pour compléter la livrée municipale (ibid., fol. 225v-226).



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO639741.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)