Inventaire des biens de Jehanne Bernarde, veuve de Guillaume Pasquier, marchand chaussetier à Tours , et partage de ces derniers entre ses enfants et Jehan Julian, aussi marchand chaussetier à Tours , son dernier mari. Huitième partie : ustensils de la boutique et livres de dévotion.



[f° 324 recto]
Item unes armoises grans servans a la bouticque
a mectre les draps et marchandise de deux toises ou
environ de longueur et deux piedz et demy de largeur
ou environ c s.

Item une monstre en faczon de coffre
estant en louvrouer ouvrant a deux
guichetz ferré de deux sereures xl s.

Item ung petit comptouer de bois
fermant a clef a ung petit guichet xv s.

Item ung bancpetit banc a doulcier
et coffret fermant a clef xvij s. vj d.

Item une scelle a quatre piedz xij d.
demourees audit julian pour ladite somme

Lesdites ustancilles de bois et menuiserieaudit de
bois et menuiserie que devant prises et
extimees par Phillipot Leze et Raoullet Dabbin
menuisiers demourant audit Tours.

Item ungunes heures en mousle(1)
en francois(2) reliees v s
demourees audit julian pour ladite somme

Item ung grant livre escript a la
main en pappier quemancant Alain(3)
aux enffants.

Item la Légende doree en latin en
mousle(4)

Item ung autre petit livre de mousle
en francois nommé Contentu mundi(5)
aux enffants.

[f° 324 verso]

Item ung autre en mousle appellé Mandeville(6)

Item ung autre aussi en mouescript
a la main sur pappier lenseignement
des filles(7)
aux enffants.

Item unes heures en forme de
livres escriptes a la main en grant
volume
aux enffants.

Item le livre de haChaton en francois(1)

[Le reste de la page est vide]





Notes :

1. mousle, moule, caractère d'imprimerie.(Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500), http://www.atilf.fr/dmf ).— 2. Une grande partie des Livres d’Heures manuscrits et imprimés contient des textes en français. La première édition imprimée connue d’un Livre d’Heures entièrement traduit en français est celles des Heures de Nostre Dame en françoys, Paris: Antoine Vérard, [ca. 1497]. Trois réimpressions connues avant 1516. Voir Virginia Reinburg, French Books of Hours: Making an Archive of Prayer, c.1400-1600, Cambridge: Cambridge University Press, 2012, pp. 96-97. A la fin du XVe siècle un libraire de Tours offre en vente un exemplaire manuscrit des Heures Nostre Dame en francois (no. 169) (voir : Margriet Hoogvliet, "Une collection de livres en français à lire, à copier, à emprunter et probablement à vendre, à Tours vers 1500", RENUMAR (2020) en ligne : http://renumar.univ-tours.fr/publication/une-collection-de-livres-en-francais-a-lire-a-copier-a-emprunter-et-probablement-a-vendre-a-tours-vers-1500/). — 3. Pierre de la Cépède, Paris et Vienne (1431), incipit: “Alain qui moult fut saiges a escript au livre de ses doctrines une auctorite qui dit en latin”; 9 manuscrits connus (source: https://jonas.irht.cnrs.fr). Autre possibilités : une traduction française d’un ouvrage par Alanus ab Insulis/Alain de Lille (m. 1202) ou un des ouvrages d’Alain Chartier (ca. 1385 - ca. 1430). — 4. Il s’agit probablement d’une erreur du secrétaire: une exemplaire de la Légende dorée en français et De contemptu mundi en latin (voir la note suivante). La Légende dorée en français fut imprimée pour la première fois dans les Pays-Bas méridionaux entre 1475 et 1477; ensuite des réimpressions regulières à Lyon et à Paris; une à Rouen (1511) (sources: ISTC et USTC).— 5. Aucune traduction en moyen français n’est connue (source: https://jonas.irht.cnrs.fr). Il y a cependant plusieurs textes en latin avec ce titre qui ont été imprimés avec ce titre avant 1516: Pseudo-Augustin, De contemptu mundi; Innocent III, Liber de contemptu mundi, sive De miseria humanae conditionis; Francesco Petrarca, Secretum de contemptu mundi; Pseudo-Bernardus Claravallensis, De contemptu mundi; Bernardino da Siena, Speculum peccatorum de contemptu mundi; Eucher de Lyon, De contemptu mundi et cultu Dei; Otto von Sonnenberg, De contemptu mundi; Anonyme, Dialogus de contemptu mundi; Bartholomaeus Pisanus, Quadragesimale de contemptu mundi. Les ouvrages de Innocent II, de Pseudo-Augustin et de Pseudo-Bernardus Claravallensis ont été imprimés très fréquemment (sources: Incunablua Short Title Catalogue https://data.cerl.org/istc/_search et Universal Short Title Catalogue https://www.ustc.ac.uk).— 6. Editio princeps: Jean de Mandeville, De la terre de promission et les diverses et estranges choses, [Lyon: Guillaume Le Roy], 1480. Ensuite au mois quinze éditions imprimées avant 1516, parfois avec le titre Mandeville: Ce livre est appele Mandeville, Lyon: Jean Dupré, 1487-1490.— 7. Possiblement le Livre du Chevalier de la Tour Landry pour l’enseignement de ses filles (19 manuscrits connus; source: https://jonas.irht.cnrs.fr). Une autre possibilité est le Doctrinal des filles (à marier), 3 manuscrits connus (source: https://jonas.irht.cnrs.fr); imprimé à partir de 1490 (source: ISTC).



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
http://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO642060.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)