Contrat de mariage unissant Jean Mandat, secrétaire et interprète du roi, à Marie Brisset, fille de Marie Tardif et de feu Rolland Brisset, conseiller du roi.



[Transcription partielle :] Le vingtseptiesme jour de juillet l'an mil Vc quatre vingts et ung, en la court de roy nostre sieur et de monseigneur a Tours , personellement estably et deuement soubzmis noble homme Jehan Mandat secretaire interprete du roy et de monseigneur, demourant en ceste ville de Tours , paroisse Saint Hillaire, d'une part, et damoiselle Marie Tardif, veufve de feu noble homme maitre Rolland Brisset, vyvant notaire et secretaire du roy, et damoiselle Marie Brisset, sa fille, demourant au lieu des Granges, paroisse de Saint Denis d'Amboise , d'aultre part, lesquelz ont faict et font entre eulx les traicté et accords de mariaige, promesses et obligations qui s'ensuyt. C'est assavoir que ledit Mandat, de l'auctorité, voulloir et consentement de damoiselle Marie Brodeau, veufve de feu noble homme maitre Galiot Mandat, dame de La Jonchere, sa mere, et par le conseil et advis de nobles hommes Jullian Odin, sieur des Grands Maisons, et damoiselle Marie Mandat, sa femme, maitre Georges Mandat advocat au siege presidial de Tours , damoiselle Catherine Mandat, femme de maitre Jehan du Tertre, freres et seurs dudit Jehan Mandat, Victor Brodeau, sieur de Candé et de La Chassetiere, et damoiselle Marie Courtin, son espouse, Gatien Marbault, conseiller et secretaire des roy et royne de Navere , et Jehan Le Royer, sieur de Panchien, et damoiselle Marguerite Brodeau, son espouse, cousins germains d'icelluy Mandat, a ce presens (blanc), a promis et promect prandre par loy de mariaige ladite damoiselle Marie Brisset a femme et espouse, comme ensemblement ladite damoiselle Marie Brisset, de l'auctorité, voulloir et consentement de ladite damoiselle Marie Tardif, sa mere, et par le conseil et advis de nobles hommes Guy Lecomite, conseiller du roy et recepveur general du taillon audit Tours , et damoiselle Leonor Brisset, sa femme, frere et seur de ladite damoiselle Marie Brisset, Charles Sauvaige et Marguerite Houtruau, sa femme, Foucques de la Salle, sieur de Bourchevreau, et Marie Binet, sa femme, Pierre Dechauerays, sieur de La Moriniere, et Lucresse Tardif, sa femme, Jehan Tardif, sieur de Chignyers, et Anne Cailleau, sa femme, Charles Drouyn, sieur de La Coustiere, et Marguerite Tardif, sa femme, dame Claude Tardif, veufve de feu noble homme maitre Francoys de La Fosse, et damoiselle Catherine Tardif, veufve de feu noble homme maitre Denis Dauvir[...], vyvant notaire et secretaire du roy, oncles et tantes d'icelle damoiselle Marie Brisset, a ce presens, a promis et promect prandre par loy de mariaige ledit Jehan Mandat a mary et espoux. Et ont iceulx futeurs espoux promis en festiner et solempniser les espousailles en face de saincte eglise, toutesfoys et quantes que l'ung par l'aultre en sera requis et que a ce nostre mere saincte eglise se y accordera, en faveur et contemplation duquel mariaige a ladite damoiselle Marie Tardif promis et promet bailler ausdits futeurs espoux, tant en advencement du droict successif qui peult estre esleu et apartenir a ladite future espouse a [1v°] cause de la succession de feu noble homme maitre Rolland Brisset, vyvant conseiller notaire et secretaire du roy, son pere, que en advencement du futeur droict successif de ladite damoiselle Tardif, sa mere, la somme de troys mil huict cens escuz sol., scavoir est deux mil escuz sol. en cent soixante six escuz sol. deux tiers de rente constituee pour ladite somme de II M escuz, deue par chacun an et cy davant et des le XXVIIe jour de avril mil VC cinquante sept, vendue et constituee audit deffunct Brisset par messieurs les prevost des marchans et eschevyns de la ville de Paris sur l'ayde des huict de[...], promises pour muyd de vin entrant et yssant de ladite ville et forsbourgs de Paris , laquelle rente ladite damoiselle mere a promis et sera tenue garentir de tous troubles et (...) et eschevins quelzconques fournyr et faire valloir, et a c'est effet faire ausdits futeurs espoux les cessions et transports pour ce requis et necessaires et la somme de quatorze cens escuz sol. en argent contant, le tous dehs le jour de la benediction nuptialle d'iceulx futeurs espoux, quatre cens escuz sol. ung an apres le jour de ladite benediction a peine etc. Desquelles susdites sommes, ladite rente de cent soixante six escuz deux tiers constituee pour ladite somme de II M escuz en principal sortira nature de propre a ladite future espouse et aux siens ensemble la somme de six cens soixante et six escuz deux tiers, proceddant desdits deniers contans qui seront fournys comme dict est ausdits futeurs espoux, laquelle somme de VI C LXVI escuz II tiers sera par ledit futeur espoux mise et employee en acquest qui sera pareillement censé et demourra propre a ladite future espouse comme ladite rente, et le surplus desdits deniers contans entra en la comunaulté desdits futeurs espoux, laquelle aura lieu des ledit jour de la benediction nuptialle, selon et suyvant la coustume de ce pays de Touraine , et moyennant ce que dessus donera ledit futeur espoux ladite future espouse de cens escuz de rente par chacun an, soubz l'option toutesfoys de douaire coustumyer qu'elle prandra si tost que douaire aura lieu, et generallement sur tous et chacun les biens, meubles et imeubles, presens et advenir, dudit futeur espoux, auquel et aux siens demourront pareillement en propre les rentes, constitutions qu'il a [2r°] a present et luy apartenant, franches et quictes, et le surplus de ce qu'il a et possedde tant en estatz, gaiges, pentions, debtes, assignations, meubles que touttes aultres choses entrent en ladite comunaulté, laquelle aura lieu ainsi que dict est et est accordé que tous et chacuns les biens [...] meubles que immeubles qui advyendront ausdits futeurs espoux par succession droicte ou colleteralle, donnation, testament ou aultre dispos[...] seront et demourront propres a eulx, leurs hoirs et ayans cause, et au cas que les susdites rentes constituees et aultres choses qui sont repetez et demourrent propres ausdits futeurs espoux, et tous les aultres biens tant meubles que imeubles qui leur pourront advenir et escheoir pendant et constant leurdit mariaige ainsi que dict est cy dessus viem[...]t a estre retirees, vendues, allyenees et changeassent de nature les deniers qui en proviendront n'entront aulcunement en la comunaulté ains seront respectant(a) employez en aultres rentes ou heritaiges qui sortiront de pareille nature de propre ausdits fueurs espoux. Et a faulte que ledit remploy ne soit faict pour le tout ou partye, sera icelluy remploy prins respectant(b) par iceulx futeurs espoux ou leur heritiers par precedant(c) sur la masse hereditaire et sur les aultres biens acquestz et conquestz, meubles et imeubles de leur comunaulté. Et pour le surplus des acquestz qui se trouveront avoir esté faictz pendant ledit mariaige, les survyvant desdits futeurs espoux jouyra d'iceulx acquestz suyvant la coustume de cedit pays, ores qu'ilz feussent situez en aultres pays, la coustume duquel feust de contre disposition(d). Et au cas que l'ung ou l'aultre desdits futeurs espoux deceddent sans enfans procedez dudit mariaige, le survyvant aura et prandra sur les biens propres du deceddé la somme de quatre cens escuz sol. pour don de nopces sans que la part et portion des biens de ladite comunaulté revenant audit survyvant en soyt aulcunement dymynuee, et oultre les advantaiges cy dessus promis par ladite damoiselle mere, a promis icelle damoiselle faire les fraiz des nopces vestir et habiller ladite futeure espouse, sa fille, d'habillemens [2v°] convenables a son estat, aussi la rendre franche et quicte de touttes debtes, aussi est accordé que ce sera au choix et option de ladite future espouse en cas que ledit futeur espoux predecedde de s'arrester et se tenir a la comunaulté ou icelles repudier, et en cas de repudiation et renonciation aura et prandra ladite future espouse ses bagues, joyaulx et vestemens jusques a la valleur de la somme de cinq cens escuz, oultre tout ce qu'elle aura porté a ladite comunaulté tant meubles que imeubles, et ce qui luy pourra escheoir tant par succession droicte, collateralle que aultrement, avecques son douaire tel que dessus, sans charge de debtes personnelles ou hipotecquaires encores qu'elle y feust par expres obligee, et pour fournyr et faire falloir ledit douaire cy dessus prefix icelluy payer et contynuer quant il aura lieu ladite damoiselle Marie Brodeau, mere dudit futeur espoux, pour ce deuement soubzmise au pouvoir et jurisdiction de ladite court et soubz les renonciations cy apres, a promis, sera tenu, promect et gaige payer et contynuer icelluy douaire quant il aura lieu apres discussions preallables faicte des biens dudit futeur espoux, et a ce s'est obligé en son propre et prins(e) nom, avecques tous et chacun ses biens, meubles et imeubles, presens et advendir, et moyennant ce que dessus iceulx futeurs espoux ont consenty et consentent que ladite damoiselle Brisset, mere, puisse jouyr et user sa vye durant de droict successif de tout ce qui est escheu et advenu a ladite futeure espouse, soit de ligne directe ou colleteralle tant en meubles que imeubles sans qu'ilz en puissent recharcher ne inquieter ladite damoiselle Brisset, mere, soit pour le passé ou pour l'advenir. Et quant a tout etc. obligent lesdites partyes et lesdites damoiselles Brisset et Brodeau, mere desdits futeurs espoux, etc. re. etc. mesmement lesdites damoiselles en tant que besoing est ou seroit au beneffice de Velleyen de divi ad rian et autenticque se qua mulier et a tout aulres [3r°] droictz faictz et introduictz en faveur des femmes de ce par ledit notaire deuement a contenues(f) estre telz que femme qui s'oblige parteige ou intercedde pour aultruy, telle obligation peult estre adnulee sans l'expresse renonciation ausdits droictz et beneffices faict etc. Jugé etc. Faict audit Tours , en la maison dudit D[...], a l'heure de six heures de rellevee [...], presences de Denis Tourneulx, serviteur dudit sieur de Pauchien, et Estienne Chignard, clerc, demourans audit Tours, tesmoings.
[Signé] Mandat, Marie Brodeau, Marie Brisset, Marie Tardif, J. Odin, LeComite, DelaSalle, Mandat, Duhaucais, Brodeau, Sauvage, LeRoyer, Drouyn, J. Tardif, Marie Mandat, Marbault, Caterine Mandat, Marie Courtin, Catherine Tardif, Marguerite Brdeau, Claude Tardif, M. Houtruau, D. Tournaulx, Lucresse Tardif, Leonor Brisset, Chignard pour present, Digoys.
[Le 20 octobre 1581] noble homme Jehan Mandat, secretaire, interprette du roy et de mondit seigneur, et damoiselle Marie Brisset, sa future espouse, cy dessus nommez, ont receu de ladite damoiselle Marie Tardif, veufve dudit Brisset, a ce presente la somme de quatorze cens escuz sol., asscavoir sept cens cinquante escuz sol. auparavant et des le XXVIIe jour de septembre dernier, passé par quictance dudit Mandat dudit jour, passé par moy, notaire, qui a esté presentement rendue audit Mandat comme nulle, moyennant la presente et la somme de six cens cinquante escuz sol. manuellement contant en presence et a veue de moy, notaire, et tesmoings soubzscriptz, en cinq cens deux escuz pistolletz huict vingts quatre escuz sol. et quarente quatre solz monnaye, laquelle somme de XIIII C escuz ladite veufve Brisset avoyt promis et estoit tenue payer ausdits futeurs espoux auparavant leur benediction nuptialle en deniers contans sur et en deduictz de la somme de troys mil huict cens escuz sol. portee et contenue par ledit contract de mariaige cy dessus, suyvant lequel a ladite veufve Brisset presentement passé la cesson et transport ausdits futeurs espoux de la somme de huict vingts six escuz sol. de rente, constituee pour la somme de deux mil escuz par les prevost des marchans et eschevins de la ville de Paris audit deffunt Brisset, selon qu'elle estoit tenue par ledit contract de mariaige, et a eulx delivré le contract de ladite constitution qumme il est porté par ladite dessus, et en ce faisant demoure ladite veufve Brisset quicte envers lesdits futeurs espoux desdites sommes de quatorze cens escuz, d'une part, et deux mil escuz, d'oultre, et s'en sont iceulx futeurs espoux tenuz pour contans pour estre censees et employees selon et ainsi qu'il est porté par ledit contract de mariaige. Faict audit Tours , en la maison dudit Lecomite, a l'heure de dix heures du matin, ès presences de ladite damoiselle Marie Brodeau, veufve dudit Mandat, nobles hommes René Frotté, escuyer, sieur de La Couterne, demourant audit lieu et par pays de Normandie , Jullian Odin, sieur des Grands Maisons, et Pierre de Chaurays, sieur de La Moriniere, nommez par ledit contract de mariaige, tesmoings.
[Signé] Mandat, Marie Tardif, J. Odin pour present, Dechaurais, Marie Brisset, Digoys.





Notes :

a. Terme incertain. — b. Terme incertain. — c. Terme incertain. — d. Terme incertain. — e. Terme incertain. — f. Terme incertain.



text encoding initiativePowered by XTF
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence
Si vous utilisez ce document dans un cadre de recherche, merci de citer cette URL :
https://renumar.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/TIPO639214.xml&doc.view=print;chunk.id=n1
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0).
Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 (CC BY-NC-SA 4.0)